Ingestion

Le Petit Guide de la Cannacuisine
Par Eliweed,

SOMMAIRE
 
Étapes:
Quelle quantité de cannabis dois-je utiliser? Comment décarboxyler mon cannabis? Quels ingrédients puis-je utiliser? Quels plats puis-je cuisiner? Comment déguster mon plat? Combien de temps durent les effets? Chiffres Sources  
 
1. QUELLES QUANTITÉS DOIS-JE UTILISER ?  
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
2. COMMENT DÉCARBOXYLER MON CANNABIS ?
 
Maintenant que vous avez déterminé la quantité dont vous avez besoin, il faut décarboxyler votre cannabis. La décarboxylation est une étape importante: sous l’action de la chaleur et du temps, elle permet de convertir le THCA du cannabis (un cannabinoïde non psychoactif) en THC (l’actif qui permet d’avoir des effets psychotropes).
 
 
   
 
Émiettez votre cannabis (avec un grinder ou un couteau) dans un plat allant au four, puis recouvrez le plat avec de l’aluminium. Enfournez le tout à 120°C pendant 30 minutes. Sortez le plat du four puis laissez-le refroidir une quinzaine de minutes sans enlever l’aluminium. Ça y est, votre cannabis est décarboxylé!  
3. QUELS INGRÉDIENTS PUIS-JE UTILISER ?
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Maintenant que votre ingrédient est prêt, vous pouvez le consommer tel quel (lait/chocolat), le

conserver pour l’utiliser plus tard ou bien cuisiner immédiatement un plat avec.  
 
4. QUELS PLATS PUIS-JE CUISINER ?
 
 
 
 
 
 
5. COMMENT DÉGUSTER MON PLAT ?
 
 
 
6. COMBIEN DE TEMPS DURENT LES EFFETS ?
 
La durée des effets varient selon plusieurs facteurs (voir ceux cités à l’étape 1).
 
 
 
 
 
 
7 CHIFFRES
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

SOURCES
 
Le Petit Guide de la Cannacuisine par Eliweed en pdf
Bibliographie détaillée dans la molécule en dernière page du document
0 commentaire En savoir plus… ›
Décarboxylation du THC et du CBD – Activer le cannabis.
Par mrpolo,
Sans une décarboxylation préalable quand on cuisine des plats infusés au cannabis, les cannabinoïdes contenus dans vos têtes ne seront pas activés, rendant vos plats plutôt ternes. Si vous passez votre herbe au four, ce procédé se produira naturellement, jusqu’à un certain niveau.

QU'EST-CE QUE LA DÉCARBOXYLATION ?
 
Pour faire simple, la décarboxylation est le processus qui consiste à chauffer du cannabis pour activer le THC, le CBD et les autres cannabinoïdes contenus. Conversion du THCA (non-psychoactif) en THC
Sans chaleur, ces composés ne sont pas capable de passer à travers la barrière barrière hémato-encéphalique. C'est pourquoi l'herbe est fumée, vaporisée ou cuite avant d'être consommée : c'est nécessaire si vous voulez ressentir les effets des composés actifs.

Plus en détail, la décarboxylation est une réaction chimique dans laquelle le groupe carboxyle COOH est éliminé du cannabis, sous la forme d'un dégagement de H2O et CO2 (eau et dioxyde de carbone). Lors de sa croissance, le cannabis passe par un processus nommé photosynthèse. Durant ce processus, du CO2 est absorbé et il se combine avec de l'hydrogène contenu dans la plante pour créer de l'acide carboxylique. Ce processus est connu sous le nom de carboxylation. Les principaux acides carboxyliques qui nous intéressent sont le THCA et le CBDA, les précurseurs du THC et du CBD. Quand le cannabis pousse, il ne contient que du THCA et du CBDA et non du THC ou du CBD. C'est pourquoi le cannabis cru ou brut ne peut vous faire planer de la même façon que le cannabis décarboxylé.
 
Le processus de décarboxylation peut avoir lieu naturellement avec le temps et la chaleur, souvent lors du séchage du cannabis, ou quand il est conservé trop longtemps. Mais cette décarboxylation naturelle est loin d'être aussi efficace ou puissante qu'une intervention humaine, comme quand on fume, vaporise ou cuisine le cannabis. Le CO2 est alors éliminé des acides, ce qui les transforme en ces cannabinoïdes si appréciés.
 
 
Cependant, une autre fonction entre également en jeu ici. Une que les amateurs de THC à but récréatif voudront éviter. À environ 70 % de la décarboxylation, le THC commence à se dégrader en CBN et ceci a lieu a un rythme plus rapide que la conversion de THCA en THC, ce qui provoque une diminution rapide et significative du contenu en THC. Il faut également noter qu'à ce point, le THCA non converti se transforme en CBNA et le CBNA continue à être converti en CBN, ce qui provoque une augmentation toujours plus rapide du contenu en CBN. Le THCA peut également se transformer en CBNA avec le temps et l'exposition à l'air, c'est en partie pourquoi le cannabis peut perdre de sa puissance avec le temps ou un stockage inadapté.
Mais ne vous inquiétez pas. Le CBN peut être utile, surtout pour les consommateurs à but médical. Le CBN est associé avec des effets aidant à trouver le sommeil, antioxydants, contre le glaucome parmi d'autres effets.
DÉCARBOXYLER VOTRE CANNABIS
Comme mentionné précédemment, à environ 70 % de la décarboxylation le THC commence à se dégrader en CBN. Selon les résultats désirés, la température de décarboxylation doit donc être ajustée ainsi que la longueur du procédé. Premièrement, si vous vaporisez ou fumez votre cannabis, ce n'est pas un problème, car la décarboxylation est instantanée et le seul point d'inquiétude (pour la vaporisation) est d'atteindre la bonne température pour éviter de détruire les cannabinoïdes. La décarboxylation manuelle de l'herbe doit être effectuée quand on veut cuisiner avec ou pour préparer des extraits ou huiles.
En général, vous devriez décarboxyler votre cannabis à une température d'environ 106-120 degrés Celsius pour une période comprise entre 30 minutes et une heure. Beaucoup de personnes choisissent une température de 118-120°C et une période d'une heure et c'est souvent considéré comme étant les conditions standard.
 
Exemple 30 min à 140°c
 
Cependant, utiliser une telle température sur une période aussi étendue pourrait être inadapté (voir ci-dessous). Note pour les puristes : la décarboxylation du cannabis à une température supérieure à 100 degrés Celsius d'entrée de jeu peut provoquer une ébullition de l'humidité contenue, ce qui provoque des dégâts cellulaires dans l'herbe, de quoi dégrader son intégrité. Pour éviter cette dégradation, vous pouvez commencer par chauffer votre cannabis à environ 96°C pendant 15-20 minutes. Ceci devrait sécher toute l'humidité restante et vous permettre de passer en toute sécurité à des températures plus élevées. C'est un point de détail cependant et la plupart des gens ne sentiront pas la différence.
 
Le graphique ci-dessous tiré du Journal of Chromatography peut vous donner une bonne idée des effets de la température et du temps sur le contenu en THC durant la décarboxylation. Gardez à l'esprit que ces mesures ont été réalisées dans un environnement de laboratoire très contrôlé, avec un extrait de cannabis sur « une surface en verre dans un réacteur ouvert », mais elles devraient vous donner une idée générale. Selon ces découvertes, vous pouvez chauffer pendant seulement 30 minutes si vous utilisez des températures plus élevées.

 
Et voilà ! Même si ce n'est pas forcément indispensable, avoir une meilleure compréhension du processus de la décarboxylation peut vous aider à approfondir votre connaissance du cannabis et des effets pratiques des aspects chimiques, surtout si vous voulez cuisiner avec. Expérimenter avec le temps et les températures devrait vous donner encore plus de contrôle sur la puissance du produit fini ! Rappelez-vous : savoir, c'est pouvoir.
 
Source: Topic décarboxylation
0 commentaire En savoir plus… ›
Le beurre de Marrackech
Par mrpolo,
Le THC a pour habitude, dès que la température dépasse 60°c, de se réfugier dans les matières grasses !
Aussi est-il simple, pour le bonheur des cannabivores, de l'extraire d'une herbe ou d'un haschich.
 
 
Comment s'y prendre?
 
 
En plongeant cannabis et beurre dans de l'eau que l'on porte a ébullition car le THC ne s'évapore pas à moins de 180 °c il se dilue dans les corps gras et pas dans l'eau.
 
Traditionnellement sont utilisées les feuilles de manucure
 
On compte généralement :
1 gramme de petites feuilles sèches pour 1 gramme de beurre.
1 gramme de tètes sèches ou de haschich(de bonne qualité) pour 5 grammes de beurre.
 
 
Soit vous misez sur la quantité de beurre,
soit vous optez pour la puissance en THC de votre beurre,
Soit vous choisissez de concentrer de grosses quantités de thc dans de petites quantités de beurre.
 
Tout en sachant que moins vous utiliserez de beurre, plus la couche solide qui se formera a la surface de l'eau sera fine et difficile a récupérer !
 
Prenez 100 grammes de feuilles de cannabis (petites et moyennes) et 200 grammes de beurre...
Si vous optez pour des têtes veillez à bien les grinder!
Il faut compter 15% de beurre perdu lors de l'opération.
Débarrassez l'herbe des grosses tiges, des graines et feuilles malades.
 
Décarboxyler en douceur
 
Afin d'éliminer les colorants et les agents de saveur fort désagréables, sans pour autant altérer le THC, , jetez l'herbe l'eau bouillante et remuez pendant dix minutes.
Égouttez-la, sans la presser.
Puis faites a nouveau bouillir de l'eau, en y ajoutant, cette fois-ci, le beurre et l'herbe "rincée", et portez à ébullition puis laissez mijoter sur tout petit feu 5h, en remuant de temps à autre pour aider à la dilution du THC.
 
Munissez-vous ensuite d'un linge propre et solide, que vous posez sur une passoire. Filtrez le liquide et pressez l'herbe, afin de recueillir tout le jus.
Il faut presser tant que la décoction est encore chaude, au risque de vous bruler les mains,(attention quand même) Utilisez éventuellement des gants plastiques (mappa)
mais c'est le prix a payer pour récolter le précieux THC réfugié au cœur de la masse végétale !
une technique efficace est de récupérer parties par parties la weed en petites boules à presser dans un linge propre
 
Enfin, versez le bouillon dans un récipient que vous laisserez refroidir pour que cela décante, le gras va remonter et surnager puis vous mettrez le bol au réfrigérateur.
Quelques heures plus tard, une pellicule solide de beurre se sera formée à la surface du bouillon,
cette couche de matière grasse que vous récupèrerez a l'aide d'un couteau et d'une écumoire s'appelle désormais:Beurre de Marrackech ....!!
 
Si vous disposez d'une bonne quantité de matière première, profitez en pour confectionner une grosse motte de beurre, que vous pourrez stocker dans votre congélateur. pour plus de 6 mois!!
Ce qui vous évitera de transformer votre cuisine en champ de bataille trop souvent !
 
Avec la même méthode, il est possible d'obtenir de l'huile alimentaire
voire du saindoux psychoactif. Le plus difficile étant de récupérer la croute qui se forme au-dessus du bouillon.
 
huile d'olive par exemple, et faire du pilipili pour la pizza etc..., là il n'est pas nécessaire de mettre de l'eau car l'huile est assez fluide mais il faut veiller à ne pas trop chauffer pour ne pas vaporiser le thc... 80/100°c suffisent il suffit de travailler avec un four comme Bob le chef à Montréal...
 
Source: Topic Unique
0 commentaire En savoir plus… ›
Par azmaster,
Salut tous.
 
J'ai décider de faire ce post pour vous faire profiter de mes connaissances pour cuisiner nos chères amies... Je trouve qu'on en parle trop peu et que trop d'informations sont manquantes...
 
Ca fait 10 ans que je cultive ( in et out ), et je peut vous assurer que manger est aussi sympa que fumer, et aussi que c'est moins nocif à la santé (si on fume avec du tabac...).
L'avantage également est la discrétion avec laquelle on peut manger : vous avez déjà fumer un gros pétard au travail, devant vos collègues? C'est pas cool! Par contre un petit biscuit avec son café à la pause...
 
 
 
Je tiens juste à attirer l'attention, avant de commencer, sur le fait que les effets provoqués ne sont pas les mêmes quand on fume que quand mange. Manger de la beuh peut avoir de effets surprenant, mêmes indésirables.
Il faut bien penser que la défonce ne vient pas aussi vite qu'avec un joint.
Il faut le temps, dans ce cas, que la digestion se fasse. Ca ne sert donc à rien de se resservir 3 fois parce qu'on ne sent pas les effets!
Ils surviennent entre 30 et 60 minutes pour durer entre 4 à 6 heures généralement.
 
 
PREPARER LA MARIJUANA :
 
Quasiment toutes les parties de la plantes peuvent être utilisées (j'utilise tous mes déchets de récolte : feuilles, branches, tronc, petites têtes, ...).
N'utilisez que vos produits (beuh ou hash), les autres contiennent sûrement des substances dangereuses.
Les feuilles doivent ne doivent avoir aucune moisissure.
Le THC, la substance psychoactive du cannabis ne peut être extraite que par des substances grasses (beurre, lait, huile, ...) ou de l'alcool (vodka, whisky, rhum, ...). Ce qui va permettre une plus grande libération du THC et une meilleure assimilation par le système digestif.
LE THC N'EST PAS SOLUBLE DANS L'EAU. C'est pourquoi un thé confectionné à l'eau ne sera pas efficace.
Les graines peuvent être grillées ou moulues et ajoutées à un plat (salade, farce, ...).
 
 
DOSES CONSEILLEES PAR PERSONNE
 
La dose peut varier selon la qualité du produit utilisé.
La première dose est la dose pour inexpérimenté (médicale), et la seconde est le maximum, conseil...
 
- Têtes (sinse, très fortes): 0.5 g - 1.5 g
 
- Marijuna (moyennement forte): 1 g - 3 g
 
- Hashish : 0.5g - 1.5 g
 
 
CACHER LE GOÛT DE LA PLANTE (facultatif)
 
Certaines personnes aiment le goût particulier, mais d'autres non. C'est pourquoi vous pouvez dissimuler le goût derrière quelque chose de plus fort : extrait de vanille, chocolat, nesquick, café, menthe, ...
 
 
Ca y est on y arrive...
 
 
LES RECETTES DE BASES
 
 
ENLEVER L'AMERTUME DES FEUILLES ET TÊTES (facultatif)
 
Pour ceux qui n'aiment vraiment pas le goût...
 
- Trier les feuilles malades ou avec traces de moisissures
- Mettre la quantité voulue dans un saladier, couvrir d'eau tiède (30°), et laisser tremper 20 - 30 minutes.
- Une bonne partie de la chlorophylle (couleur verte) va partir.
- Essorer à la main pour enlever la plus grosse partie de l'eau, puis déposer au fond d'une passoire, presser avec les mains.
 
Voilà. Elles sont prêtes à être utilisées.
 
 
FAIRE DE LA POUDRE
 
Pourra être utilisé pour saupoudre ses plats..
 
- Les têtes doivent être débarrasser des débris, branches, troncs, graines.
- Ce qui reste doit être totalement sec.
- Utiliser un moulin à café (à l'abri des courant d'air...)
- obtenir une poudre très fine
- tamiser les derniers débris au dessus d'un grand plat
- La poudre obtenue peut être conservée au frigo ou au congel.
 
Une cuillère à café = environ 2 g
Une cuillère à soupe = environ 4 g
 
 
LE BEURRE DE MARRAKECH
 
C'est le moyen d'extraire le plus de THC (environ 80%)
La recette indiquée est pour une plaquette de beurre, à vous de calculer...
 
Ingrédients : - une plaquette de beurre 250 g non salée
- 100 g de feuilles saines ou 50 g de têtes
Vous pouvez enlever l'amertume, voir plus haut.
 
- Dans une grande casserole, verser un litre, ajouter le beurre et la beuh
- Faire bouillir pendant 15 minutes en remuant de temps en temps
- couvrir et mettre sur feu doux pendant encore 15 minutes en continuant à remuer
- Placer une passoire recouverte d'un linge propre au dessus d'un récipient assez profond et filtrer la préparation.
- Bien presser le contenu du linge par dessus la passoire. Vous pouvez vous servir d'un presse purée.
- Jeter les feuilles ou les réutiliser dans une autre recette.
- Laisser refroidir la préparation jusqu'à ce que le beurre ce sépare de l'eau, puis mettre au frigo ou au congel.
- Quand le beurre est bien solifié, le récupérer et jeter l'eau.
- Conserver le beurre au frigo ou au congel ensuite.
 
Compter entre une cuillère à café et une cuillère à soupe et demi par personne.
 
utilisez le beurre à votre guise, suivant votre imagination (ou juste en tartine au petit déj...)
 
 
L'HUILE DE MARRAKECH
 
Ce prépare comme le beurre.
 
Ingrédients : - 50 cl d'huile
- 75 g de feuilles sèches
 
- Procéder comme pour le beurre puis mettre au congel
- lorsque l'huile est solidifiée, racler de la surface de l'eau.
 
Ce conserve plusieurs mois, au frigo ou au congel.
 
Même dosage que pour le beurre.
 
 
L'ALCOOL DE CANNABIS
 
Peut être ajouter à des recettes, ou dégusté à l'apéro entre amis...
 
Plus le degré d'alcool est élevé plus le niveau de THC extrait le sera aussi.
 
2 méthodes éxistent, une au bain marie, avec beaucoup de vapeur d'alcool, très inflammable, et l'autre, que je vais vous donner, plus longue, mais sans danger au moins...
 
Ingrédients : - 1 litre d'alcool fort (j'utilise du rhum agricole)
- 100 g de feuilles ou 50 g de têtes
- de la patience
 
Vous pouvez enlever l'amertume (voir plus haut).
 
- Mettre les feuilles découpées dans une grande casserole
- verser l'alcool dessus et mélanger
- toutes les feuilles doivent être recouverte
- couvrir la casserole avec du film alimentaire
- laisser reposer 2 semaines, l'alcool dissout le THC
- filtrer au dessus d'une fine passoire, presser les feuilles, plonger un verre dans le breuvage, et repasser de l'alcool sur les feuilles plusieurs fois
 
La vous pouvez déjà déguster mais on continue
 
- verser la solution dans un plat large et laisser à l'air libre pendant 12 heures, vous obtenez un breuvage plus concentré.
- mettre le tout en bouteille.
 
Essayez un baba au rhum...
 
 
LAIT AU CANNABIS
 
 
vous pouvez enlever l'amertume, voir plus haut.
 
Utiliser du lait avec de la matière grasse...
 
Idéal pour des crèpes ou un chocolat chaud
 
Mettre la quantité de lait souhaitée dans une casserole
2 g de beuh par personne
mettre le tout à feu doux pendant 30 minutes et remuer régulièrement.
Ne pas faire bouillir.
Filtrer avec une passoire et un linge.
Presser fort pour recueillir un maximum de liquide
récupérer le lait
Sucrer beaucoup (préparation assez fade)
 
 
voila pour le reste beaucoup de recettes sont déjà sur le site.
Tous ce que je vous ait donné sert de base à la préparation des plats, le THC est plus élevé et plus digeste.
 
Si vous avez des questions ou si vous souhaiter en savoir plus, n'hésitez pas, j'ai testé pas mal de recettes déjà...
 
Une bouffe cannabique entre amis, c'est aussi sympa qu'une soirée fumette...
 
source : Je cuisine au cannabis
 
En espérant avoir donné plus de précision...
 
Une dernière petite chose : DONNEZ DE L'AMOUR A VOS PIEDS, ILS VOUS REMERCIERONT A LEUR MANIERE... Sans amour un pied peut pas vivre
0 commentaire En savoir plus… ›

4 guides dans cette catégorie